ST. MAURICE – SAUVERNY

Localisation et heures d’ouverture
L’église de Sauverny est située à une centaine de mètres de la Versoix, rivière frontalière entre la Suisse et la France.
On peut la trouver à la sortie du village, à proximité de la salle paroissiale (ancien presbytère) et du local des pompiers.
Elle est ouverte tous les jours au public de 8H30 à 19H00 et la messe y est célébrée le 2ème samedi de chaque mois à 18H30 et le dimanche le plus proche de la St Maurice (voir horaires des messes).

UN PEU D’HISTOIRE
Maurice d’Agaune ou saint Maurice
Maurice d’Agaune ou saint Maurice et ses compagnons coptes venus d’Égypte, soldats thébains, martyrs du Valais, sont morts pour leur foi vers la fin du IIIe siècle.
Il est fêté le 22 septembre. Ils avaient reçu l’ordre de tuer tous les habitants près d’Octodure (Martigny) au Nord des Alpes car ils étaient tous déjà chrétiens, grâce à saint Materne. Son refus et celui de sa légion furent la cause du célèbre martyre. Saint Sigismond, burgonde, est le premier roi-saint chrétien au Nord des Alpes.
Il fonde un monastère qu’il dote, puis le 22 septembre 515, y inaugure la louange perpétuelle de saint Maurice. Dans les siècles qui suivirent la noblesse du Royaume de Bourgogne (actuellement: Franche-Comté, Lyonnais, Pays de Savoie, Dauphiné, Provence) mais aussi du Saint Empire (depuis Henri IV) vouèrent un véritable culte à saint Maurice. (source : wikipédia)

Histoire de l’église saint Maurice de Sauverny
L’église de Sauverny a probablement été fondée au XI siècle par les moines de l’Abbaye de Saint-Maurice d’Agaune qui possèdent Versoix, Commugny et les terres voisines. Les fondations ont une origine romaine/celtique, un temple (Villae Soverniaco) car on trouve des traces dans le nom de lieux sur la commune mais aucun écrit. Le plus ancien écrit remonte à 1164 par Louis de Sauvernier qui rend hommage à Saint–Maurice. En 1225, Amédée de Gex, reçoit la villa de Sauvergnier en fief de l’Abbaye de Saint-Oyen de Joux. A cette époque (XIIIème siècle), on ne pouvait dire combien de personnes vivaient dans un village, on dénombrait seulement le nombre de foyers (feux): Sauverny comptait alors 40 feux.
Transformé en temple protestant en 1536, elle fut rendue au culte catholique par l’édit de Nantes en juillet 1612. Elle possédait les attributs d’une église mère: des fonds baptismaux et un cimetière. Une part du cimetière revient aux protestants: « ceux de la religion prétendue réformée qui devront s’accommoder de cette place ».
La Paroisse catholique reconstituée en 1621 comprend Villard Notre-Dame et Versonnex. Le premier curé, Pierre PANNISOD, est nommé le 18 juin 1627. En 1696, Versonnex et Villard Notre-D dame sont retirés de la paroisse de Sauverny. Le dernier curé qui vivait à la cure de Sauverny (près de l’église), était l’Abbé FLAMAND dans les années 1980.
L’église est construite à l’extérieur du village de Sauverny (coté français). Cet emplacement se comprend mieux par l’extension du territoire paroissial avant 1815 qui intégrait la rive gauche de la Versoix : le territoire de Sauverny – Suisse.
Le clocher quadrangulaire est construit sur le faîte de la nef. Les ouvertures de la nef et du clocher, de forme ogivale, rappellent le gothique ancien. Le chœur reprend celui de l’église primitive et conserve la piscine liturgique et le tabernacle du XVème siècle. A la fin du XVIII siècle, l’église est refaite à neuf et le cimetière clôturé. On fait abattre le clocher en 1793.
La nouvelle flèche, construite sous le concordat, est détruite par un orage au début du XX siècle. L’un des vitraux date des années 1800. Quatre coquilles d’argent sont sur les armes de la famille de Sauvernier, preuves d’un ou plusieurs pèlerinages à saint Jacques de Compostelle passant par Sauverny. L’église est rénovée dans les années 1987/1991 par l’entreprise Barberot de Bourg-en-Bresse, avec l’aide active des membres du Comité St Maurice. L’abbé Georges Guiffray était alors curé du groupement paroissial de Cessy auquel appartient désormais la paroisse de Sauverny. Les membres du Comité St Maurice ont procédé au dégarnissage des murs, consacrant leurs samedis et parfois leurs dimanches. De nouveaux bancs ont été installés en 1991 et un orgue électrique acquis en 1995. Le chemin de croix a été restauré en 1993, la cloche en 1994 (voir son histoire en cliquant ici), le chœur a été refait en 1997 et les statues rénovées en 1998. Des chandeliers en cuivre ont été acquis la même année.
En 2000, l’église est équipée d’une sonorisation, l’éclairage amélioré en 2002 et 2003, et la porte de l’église rénovée en 2003. La tribune est rénovée en 2008. Le nouvel autel a été consacré le 20 décembre 1998 par Mgr Bagnard.
Les vitraux ont été restaurés en 2009, dont un vitrail classé au patrimoine national.
En 2010, la municipalité de Sauverny a engagé des travaux pour assainir les murs de l’église menacés par l’humidité et pour assurer la pérennité des travaux de rénovation ont été réalisés pendant les années 80/90.
En 2011, une partie de la toiture a été refaite.
Sources et remerciements : M. Patrice Rinaldi de la commune de Sauverny et Bernard Boghossian, (président du Comité Saint Maurice) pour l’histoire de l’église et M. Jean-Claude Gaborit, Premier Adjoint, pour l’histoire de la cloche.